HomeGralswerkLe GraalAdministrationMouvementMessage du GraalAbd-ru-shinContact
Home / Abd-ru-shin / 

Abd-ru-shin

L’Auteur de l’œuvre « Dans la Lumière de la Vérité » – Message du Graal

Parmi les lecteurs de livres, il y en a beaucoup qui aimeraient avoir des informations précises sur l’auteur d’un livre. Souvent, ce souhait est fondé sur l’idée de pouvoir, à partir de la biographie d’un auteur, tirer des conclusions sur le livre concerné, afin d’obtenir une aide à la décision en vue de l’achat ou de la lecture éventuels de ce livre.

Dans l’œuvre, « Dans la Lumière de la Vérité » – Message du Graal –, Abd-ru-shin déclare ainsi :

« Tout être humain intérieurement libre jugera toujours une chose ou un enseignement en fonction de ce qu’ils apportent et non point en fonction de celui qui les apporte. … De l’or est de l’or, qu’il se trouve dans la main d’un prince ou dans celle d’un mendiant. »

Ces paroles, dont la justesse est indéniable, expliquent clairement comment le lecteur d’aujourd’hui se trouve dépendant, lorsqu’il se laisse exclusivement guider par la biographie d’un auteur.

Un livre dont le titre est « Dans la Lumière de la Vérité » – Message du Graal – et qui veut donner des éclaircissements sur le sens véritable de la vie humaine, demande tout particulièrement à être jugé de façon neutre, sans que l’accent soit mis sur l’auteur.

Après avoir pris connaissance de ce que l’auteur énonce dans son œuvre, le lecteur sera toujours libre de classer l’auteur lui-même en fonction de son œuvre.

L’éclaircissement de la Vérité requiert chez le lecteur une attitude d’ouverture et de lucidité. Maintes expériences nous ont enseigné qu’il existe bien plus de choses au-delà de celles que nous pouvons concevoir avec notre notion d’espace-temps. En font partie l’expérience de la montée soudaine d’un pressentiment ou bien la sensation d’être guidé, expérience que nous avons pu avoir au cours de notre vie.

Abd-ru-shin avait à cœur de donner son œuvre « Dans la Lumière de la Vérité » – Message du Graal – comme orientation pour l’humanité qui s’y ouvrirait. Rétrospectivement, les étapes personnelles de la vie de Abd-ru-shin, comme elles sont décrites ci-dessous, sont à voir en fonction de ce souhait.

Abd-ru-shin vit le jour le 18 avril 1875 sous le nom de Oskar Ernst Bernhardt. Sa ville natale, Bischofswerda, dans les environs de Dresde, en Allemagne, fut le lieu où il passa son enfance ainsi que les années de sa scolarité et celles de ses études professionnelles.

Plus tard, il quitta la protection affectueuse de la maison parentale et se consacra à la profession de commerçant qu’il avait apprise. L’activité commerciale lui permit de voyager dans différents pays d’Europe ainsi que d’Amérique du Nord. Il commença à mettre sous forme littéraire les expériences et les impressions qu’il eut au cours de ces voyages, ainsi que les expériences personnelles qu’il fit en côtoyant ses semblables. C’est ainsi qu’il put allier sa profession de commerçant à sa prédisposition à faire connaître ses idées comme écrivain.

En 1921 s’éveilla en Oskar Ernst Bernhardt la conscience de ce qui se rapportait à Abd-ru-shin et à sa mission sur cette Terre. Devenu conscient de ce qui le reliait à Abd-ru-shin, il mit fin à ses activités commerciales afin de pouvoir se consacrer entièrement à la mission de Abd-ru-shin.

Environ deux ans plus tard, en 1923, Oskar Ernst Bernhardt commença à publier sous le nom de « Abdruschin » ses premiers articles qui appelaient l’humanité à son éveil spirituel. Au départ, ces articles étaient reliés sous forme de fascicules et portaient le titre de « Gralsblätter » (Feuillets du Graal). Au cours de l’année 1926, un recueil de ces articles parut sous la forme d’un livre intitulé « Dans la Lumière de la Vérité – Nouveau Message du Graal – de Abdruschin ».

Lors d’éditions ultérieures, le qualificatif « Nouveau » se rapportant au Message du Graal fut supprimé, de sorte qu’à partir de 1931, le titre devint « Message du Graal ».

L’orthographe du nom de l’auteur, elle aussi, changea dans les éditions qui suivirent. À partir de l’année 1937, l’orthographe « Abd-ru-shin » fut utilisée pour les ouvrages imprimés et devint l’orthographe valable pour les époques futures.

Au début – parallèlement à la publication des « Gralsblätter » et du « Message du Graal » – Abd-ru-shin tint également des conférences publiques, afin de transmettre ses idées à ses semblables. Cependant, en raison de l’abondance des articles que Abd-ru-shin se vit de plus en plus contraint de rédiger, les conférences publiques cessèrent.

Chez ses nombreux lecteurs, les articles de Abd-ru-shin produisirent l’effet d’une ouverture spirituelle, ce qui se fit également sentir dans bien des domaines de leur vie.

Durant cette période, Abd-ru-shin se sentit de plus en plus poussé à rechercher le lieu terrestre destiné à l’ancrage du Message issu du Graal. Guidé intérieurement, il se mit en quête de cet endroit. Comme dans toutes les choses qui se préparent sur un plan non-matériel, ici aussi, un signe visible sur terre était nécessaire, afin que la recherche puisse aboutir. C’est par le biais d’une annonce immobilière, proposant une maison dans les montagnes isolées du Nord du Tyrol (Autriche), que Abd-ru-shin reconnut en 1928 l’endroit recherché.

Les articles de Abd-ru-shin qui expliquent le sens de la vie de façon claire, objective et compréhensible selon un développement logique des idées qu’ils contiennent, conduisent en définitive à pressentir intuitivement Dieu d’une manière encore inconnue à l’humanité jusque là. Ce pressentiment se fonde sur la connaissance et sur le respect des lois de la nature et de la Création qui sont l’expression perceptible de la Volonté de Dieu.

La gratitude pour cette connaissance qui change la vie menée jusqu’alors fait naître en conséquence le souhait ardent de vouloir honorer le Créateur de façon appropriée et d’exprimer envers Lui cette gratitude. C’est dans ce but que Abd-ru-shin instaura les heures de recueillement et – sous une forme plus élevée – les Fêtes du Graal. Ces dernières qui, pour de nombreuses personnes spirituellement ouvertes, deviennent des moments leur permettant de vivre consciemment l’expérience de la Grâce Divine, constituent encore aujourd’hui, les points culminants sur le calendrier annuel des lecteurs du Message du Graal.

Dans ses articles, Abd-ru-shin s’est particulièrement employé à inciter ses prochains à vivre de façon plus consciente et plus libre. L’être humain, en tant qu’individu, doit reconnaître que lui seul est responsable de sa vie et, par là, de toute son existence spirituelle. En outre, Abd-ru-shin appelle l‘individu à prendre ses distances par rapport à toutes les pressions et les contraintes existantes, afin de faire l’expérience d’une vie personnelle consciente. Il indique également qu’entre l’être humain et le créateur, aucune organisation terrestre n’est nécessaire, ce qui ne fut guère apprécié des dirigeants ecclésiastiques et provoqua une très grande hostilité à son égard.

Il en alla de même pour les dirigeants politiques au pouvoir à l’époque qui, eux, n’apprécièrent pas non plus l’invitation de Abd-ru-shin à penser de manière autonome et d’examiner objectivement toute chose, invitation qui met en cause toute pensée directive cherchant à conditionner les êtres humains. C’est ainsi qu’en 1936, dans l’Allemagne national-socialiste, la vente de l’œuvre « Dans la Lumière de la Vérité » – Message du Graal – fut interdite et la maison d’édition à Munich, qui était en charge de l’impression de cette œuvre, dût être fermée.

Le rattachement de l’Autriche au Reich allemand en mars 1938, restreignit radicalement l’activité de Abd-ru-shin et son œuvre. Abd-ru-shin fut arrêté par les national-socialistes et incarcéré à Innsbruck. Les insinuations et les accusations qui avaient provoqué son emprisonnement se révélèrent en définitive comme non conformes à la vérité, ce qui permit la libération de Abd-ru-shin. Toutefois, l’agglomération du Graal au Vomperberg qui s’était formée autour de la résidence de Abd-ru-shin, ainsi que la totalité de ses biens personnels et ceux de sa famille furent confisqués au profit de l’État autrichien. Abd-ru-shin et sa famille durent quitter l’Autriche et furent assignés en résidence surveillée à l’Est de l’Allemagne. Tous les autres habitants furent également chassés de l’agglomération du Graal. Sous la contrainte des national-socialistes au pouvoir, la diffusion de l’œuvre de Abd-ru-shin, de même que tout contact personnel avec lui fut en grande partie empêché.

Le message de Abd-ru-shin issu du Graal était parvenu à beaucoup de lecteurs dans différents pays et avait amené un changement dans leur mode de vie quotidien. La vie et le vécu de ces personnes devinrent plus conscients, menant à une connaissance approfondie des vraies valeurs humaines. La perception d’être guidé spirituellement s’était également renforcée, ce qui aida ces personnes à supporter les dures années d’infortune de la seconde guerre mondiale.

Les articles rédigés par Abd-ru-shin entre 1923 et 1937 furent publiés sous différentes formes, à savoir sous forme de fascicules ou de livres comme les « Gralsblätter », « Dans la Lumière de la Vérité – Message du Graal », « Résonances sur le Message du Graal », de même que sous forme de conférences isolées. De riches expériences au travers des différentes possibilités de publication, mais aussi avec les lecteurs de son Message du Graal ont conduit Abd-ru-shin à revoir l’ordre de ses articles en vue d’une nouvelle édition.

Dans les années 1939 et 1940, il créa un manuscrit contenant la forme future de l’œuvre dont nous disposons aujourd’hui « Dans la Lumière de la Vérité » – Message du Graal. Cette œuvre devait parvenir au lecteur sous forme d’un ouvrage en trois volumes. Le premier tirage de cette édition qui, à nouveau, rendit l’œuvre accessible aux lecteurs, n’eut lieu qu’en 1949.

En tant qu’Abd-ru-shin, Oskar Ernst Bernhardt avait donné, à l’humanité, le message issu du Graal.

L’aide que Abd-ru-shin avait offerte à l’humanité, n’a cependant pas été reconnue dans toute son ampleur par cette dernière. C’est en étant conscient de ce fait que Abd-ru-shin se détacha de son corps terrestre le 6 décembre 1941.

L’inhumation de sa dépouille mortelle eut lieu dans le cimetière de sa ville natale à Bischofswerda.

Après la guerre, en 1945, la veuve de Abd-ru-shin, Maria Bernhardt put revenir dans l’agglomération du Graal. La dépossession des biens fut annulée et Maria Bernhardt devint propriétaire de l’Administration du Graal au Vomperberg.

Au cours de l’été 1949, il fut possible de transférer, non sans de grands efforts, la dépouille de Abd-ru-shin de Bischofswerda à l’agglomération du Graal au Vomperberg. Là, le corps terrestre de Abd-ru-shin fut à nouveau inhumé dans le caveau d’un tombeau en forme de pyramide érigé à cet effet.

Abd-ru-shin était absolument contre tout dogme et tout sectarisme. Il s’opposait également avec détermination au culte de la personne, sous quelque forme que ce soit. Vivre lui-même ce qu’il transmettait aux lecteurs de son œuvre « Dans la Lumière de la Vérité » – Message du Graal –, voilà ce qui était son unique préoccupation.